De Suisse en Thaïlande
Ma vie

Du sport à la politique en passant par la photo pour finir restaurateur en Thaïlande... Les grandes étapes de mon existence!

CURRICULUM VITAE (situation en 2011)

Nom: Colombo
Prénom: Eric
Adresse: Chemin du Château 17, 1422 Grandson
Depuis: 1995
Etat civil: 2 Divorces (Liliane et Annette), 1 fils (Stefano) né en 1984
Compagne depuis 1992: Marlyse
Date de naissance: 24 décembre 1947 à Montreux
Langues: français, italien.
Langues: allemand, anglais, espagnol - niveau moyen.
Langues: tchèque - niveau débutant.

Scolarité: Ecoles à Montreux, Moudon puis Vevey.

Profession: Imprimeur
1963 Apprentissage chez Klausfelder SA, Vevey.
1968 Journal "La Suisse", Genève.
1971 Edipresse SA, Lausanne (24 Heures, Le Matin, etc).

Armée: Motocycliste
1967 ER Inf. Mot. Bière.
1968 Cp. rens 5 Inf de montagne.

Politique: (voir détail ici)
2004 Membre UDC.
2006 - 2009 Conseiller communal UDC à Grandson.
2009 - 2012 Conseiller communal PLR à Grandson.

Sports: (voir détail ici)
Gardien de buts de rink-hockey (hockey sur roulettes), entraîneur des juniors et arbitre (jusqu'à la LNA).
Ski et natation pour le plaisir.

Passions et coups de coeur: (voir détail ici)
La photo: amateur éclairé (studio, labo et maintenant numérique).

La musique: batteur dans un orchestre ( "The 3 era's", année 63 à 66). Guitare et synthé pour mon plaisir.

La République Tchèque, spécialement la Moravie (sud-est), que je côtoie depuis quelques années. Les habitants baignent quotidiennement dans la musique que ce soit classique, folklorique ou jazz (New Orleans). Des soirées merveilleuses. (voir détail ici)

CURRICULUM VITAE (situation dès 2012)

Nom: Colombo
Prénom: Eric
Adresse: 29/24 Moo 4, Soi Suksan 2 Rawai, Phuket 83130 Thaïlande
Depuis: 2012
Etat civil: Marié à Nit (13 mars 2014)
Date de naissance: 24 décembre 1947 à Montreux
Langues: français, italien.
Langues: allemand, anglais, espagnol - niveau moyen.
Langues: Thaï - niveau débutant.

Sports: (voir détail RPL ou 8ball)
Joueur de billard, Technical Manager Rawai Pool League & 8ball pool Rawai

Passions et coups de coeur:
La photo toujours: numérique avec photoshop & Lightroom.

La musique: Guitare et synthé pour mon plaisir.

Et actuellement la Thaïlande où j'ai un restaurant et passe une retraite merveilleuse.

RINK-HOCKEY

1960 - 1979 Gardien aux Juventus Montreux HC, Lausanne Roller, Vevey HC.

Montreux étant le berceau du rink-hockey, non seulement suisse, mais également mondial, il était normal pour un natif de ce lieu magnifique de la Riviera vaudoise de chausser les patins. Je commençais par faire mes armes au Juventus HC et me dirigeais très vite dans les goals.

picture
Je jouai également à Lausanne quand je suis venu m'installer dans la capitale pour mon travail. J'y ai créé une école de rink. Lors de la création du Vevey HC (devenu par la suite Villeneuve HC), on m'a sollicité pour remettre les jambières, comme 2ème gardien, et prendre le poste de vice-Président.


1969 - 1975 Chef de Presse Fédération suisse (FSRH)

Notre sport a toujours eu, en Suisse, de la peine à entrer dans les médias. A l'époque, je travaillais au journal "la Suisse" et j'avais mes entrées à la rédaction, j'ai commencé à mettre les résultats des matches et j'ai proposé au Comité central de la FSRH d'être leur chef de presse, poste qui n'existait pas. J'ai suivi des cours de relations publiques donnés par Hugo Steinegger dans le cadre du COS. Ce me fut très utile sur le plan personnel également, car j'étais très timide.


1974 - 2002 Arbitre (LNA depuis 1979) picture
En parallèle, je me suis lancé dans l'arbitrage. Je ne me rappelle pas ce qui m'a motivé à faire cela, peut-être le besoin de connaître toutes les facettes de ce sport, mais sans m'en rendre compte je suis arrivé à 28 ans d'arbitrage, un record pour ces 30 dernières années. Le règlement m'aurait autorisé à continuer encore 5 ans, mais relégué en 1ère ligue. J'ai préféré finir en arbitrant la finale de la coupe suisse qui opposait RSC Uttigen à Genève RHC. Cela à permis aux genevois, une dernière fois, de mettre leur défaite sur mon dos; j'en avais l'habitude!


1979 - 1990 Membre, puis Président Commission technique FSRH (CT)

Après avoir transmis le flambeau de chef de presse à Werner Nicolas, un journaliste professionnel, je ne suis pas resté longtemps les bras croisés. Je suis entré dans la commission technique pour en prendre la présidence 7 ans plus tard.
Je me rappelle de mon élection, mon adversaire, un villeneuvois, rafla toutes les voix des clubs romands, sauf le Villeneuve HC (j'y étais président ad-interim), et je fus élu par les clubs suisses alémaniques. Ils avaient compris que j'étais au-dessus du clivage traditionnel relatif à la barrière de rösti.
Pendant ma période à la CT, j'ai oeuvré, également, comme chef de Délégation de l'équipe suisse Junior lors des nombreux championnats d'Europe aux quels nos jeunes ont participés (1979 Harne Bay, 1980 Barcelos, 1981 La Haye(u17) et Genève(u20), 1982 Zandam(u17) et Pordenone(u20), 1988 Villeneuve).
1997 - 2003 Membre Commisssion des arbitres FSRH
picture
Après un break de quelques années au niveau fédératif, j'entrais dans la commission des arbitres en tant que secrétaire. Je m'attelais à la refonte du règlement de la dite commission et j'éditais les règles de jeu en français et allemand (les règles officielles étant en anglais et espagnol).
A cette période, je fus nommé chef de Délégation de l'équipe suisse féminine avec qui j'ai fait 4 championnats d'Europe (2001 Molfetta, 2005 Mira, 2007 Alcorcón, 2009 St - Omer) et 2 Mondiaux (2006 Santiago del Chile, 2010 Alcobendas).




2003 - 2012 Président Commisssion des arbitres, membre Comité central FSRH

N'étant plus arbitre actif, je pouvais, dès lors, prendre la présidence; poste que j'ai occupé jusqu'à mon départ en Thaïlande.

LA POLITIQUE COMMUNALE

picture

Respecte le Pays et les habitants qui nous ont accueillis... et ne te mêle pas de leurs affaires.

Telles étaient les paroles que mon père, italien jusqu'à sa mort, me répétait quand j'étais gamin.
Pour lui, ne pas se mêler de leurs affaires cela voulait dire ne pas s'occuper de politique. Il avait ses idées et n'était pas toujours d'accord avec les décisions des politiciens, mais il n'en parlait pas en dehors de la sphère familiale. Même le choix de mon prénom devait montrer que notre intégration était réussie.

Aussi, bien qu'ayant eu à 16 ans mon passeport suisse et ayant fait mon "armée" comme on dit chez nous, je suivis cette recommandation paternelle. C'est pourquoi, je restai à distance de la chose politique, jusque tard, consacrant le plus clair de mon temps au plan sportif (compétition et comité).

Mais je ne me désintéressais pas de la politique et, finalement sur le tard, je me suis dit que pour ce merveilleux Pays qui m'a beaucoup donné je pouvais, en retour, lui consacrer un peu de mon temps.

J'ai, dans un premier temps, pensé me mettre du parti radical - la plupart de mes amis et connaissances en font partie - mais j'ai pris conscience que mes idées se calquaient beaucoup plus sur celles de l'Union Démocratique du Centre (UDC), parti pro-agrarien. Avec l'âge, ma sensibilité s'est développée; je me suis rappelé que par ma famille maternelle (valaisanne) j'avais des racines paysannes et vigneronnes.

Card image

Conseiller communal à Grandson (2006 - 2012)

 

En 2004, la section UDC du Nord-vaudois, veut créer un groupe à Grandson, on me contacte pour en faire partie et prendre le poste de vice-Président. 2 ans après, nous présentions 7 membres à l'élection du Conseil communal et 6 seront élus, dont moi-même.

pictureEn 2007, après l'euphorie de notre élection communale nous avons décidé de nous présenter pour le Grand Conseil Vaudois (Voir l'affiche de ma candidature sur la gauche). La campagne était très intéressante, bien que n'ayant pas été élu, j'ai cotoyé et connu de grosse pointure de la politique suisse.

En 2009, suite à l'élimination du gouvernement suisse de Chritophe Blocher, mon maître-à-penser, de vives tensions ont éclaté dans le parti, n'étant plus en phase avec le comité de Grandson je le quittai et continuai à siéger à la commune sous l'étiquette PLR jusqu'à mon départ pour la Thaïlande.

Toutefois, je gardai mes idées UDC et vu l'évolution des mentalités des immigrés actuels je suis conforté dans ma position sur ce sujet. Contrairement à la mentalité des immigrés de l'époque de mon père, beaucoup n'ont pas la notion du respect. Ils entrent dans votre salon (pays), mettent les pieds sur la table (incivilité) et attendent que vous leur serviez à boire et à manger (aide sociale), puis se disent que votre lit doit être moelleux (refus de partir).

C'est pourquoi je suis pour un programme d'intégration sérieux où l'on donne une chance d'accueil à ceux qui veulent vraiment respecter nos règles et que pour les autres, qui pensent qu'en Suisse il n'y a qu'à se servir, l'on soit ferme et intransigeant.

Mon voeux: que tous ceux qui veulent faire de la Suisse leur nouvelle patrie appliquent les paroles de mon père. Et ils seront, en retour, également respectés.


Qui suis-je ?

Eric Colombo
  • Nom: Eric Colombo
  • Adresse: 29/24 Moo 4, Soi Suksan 2, Rawai, Phuket 83130 Thaïlande
  • Naissance: 24 décembre 1947 à Montreux (CH)
  • Profession: imprimeur
  • Hobbies (en plus de la photo): Sport, musique et informatique

 

Mon parcours photographique

1961

Développe et fait les tirages de mon premier film en self-made-man (d’après une revue).

Comme on peut le juger sur ce premier contact 6x6 cm directement insolé sous la lampe de la pièce. Distance et durée d’exposition tout ce qu’il y a de plus fantaisiste, sans parler du manque de rigueur quant au temps de développement.
La photo a été prise lors d’un meeting à l’aérodrome de Rennaz (VD); place d’aviation qui a disparue depuis.

Avion
1963

Membre du photo-club de Vevey. J’affine (heureusement) ma technique du labos et de la prise de vue.

1967
Kiosque

Achat de mon premier Nikon et réalisation de la photo de couverture du calendrier de la "Feuille d’Avis de Vevey" (journal qui n’existe plus aujourd’hui).

C’est mon neveu Patrick, âgé de 5 ans à l’époque, que l’on voit acheter le journal. Le placard (en bas à gauche) "Bonne et heureuse année" avait été mis spécialement pour la prise de vue.

68-70

Réalise quelques photos pour la "Feuille d’Avis de Vevey" et la "Suisse".

1971

Achat d’un Nikon F1, ainsi que divers objectifs. Etudie et me spécialise dans les photos de charme.

Ci-contre une inconnue, parmi tant d’autres, que j’ai draguée dans la rue et convaincue, assez facilement, de se déshabiller pour poser pour moi.

Nue
74-88
Mannequin

L’installation d’un studio de prise de vue vient se rajouter à mon labos de développement, cela me permet de réaliser les composites et autres press-book pour les filles de l’école de mannequin de Mme Geneviève de Marcis à Lausanne.

 

 

Je réalise également les photos pour les strip-teaseuses.

 

 

 

 

Nue

Je couvre en free-lance le festival de Cannes.

89-99

Pour des raisons personnelles, j’arrête toutes mes activités photographiques, liquide mon labos et mon studio, ne ressortant mon Nikon qu’en de rares occasions (vacances, etc.).

Je me passionne pour l’informatique, suis un cours photoshop qui me fait découvrir la photo numérique.

2000

Achat d’un Canon G1 (3.3Mp), puis d’un G2 (4Mp) et je replonge, avec délectation, dans cette nouvelle approche de la photo.

2005

Achat d’un Nikon D50 (6.1 Mpx) qui me permet d’aller encore plus loin dans la recherche de la qualité.

2009
Portraits

J'achète un Nikon D90 (12.3 Mpx) ainsi que divers objectifs, dont un 300 mm, qui me permettent de croquer quelques portraits de chanteurs sur les scènes du Paléo Festival.

2015

Mon Nikon D90 donnant des signes de fatigues (il n'avait pas beaucoup aimé une chute sur le quai de la gare de Lausanne), j'ai fait l'acquisition d'un Nikon D7000 (16 Mpx).

D7000
+